(+33)0б75ЗЗ5144 contact@aurelien-bleriot.fr https://www.linkedin.com/in/aurelienbleriot/

Bonnes pratiques SEO e-commerce 2017

Je vous partage les conclusions résumées d’une étude publiée début 2017 par SearchMetrics. 

Elle est basée sur l’étude de pages de résultat de mots-clés e-commerce et les facteurs SEO corrélés au bon positionnement de ceux-ci, en comparaison avec « la moyenne » des autres sites.

Voici donc les éléments les plus importants pour le bon référencement naturel d’un site marchand, du plus important au moins important :

Facteurs SEO e-commerce essentiels à importants

  • La boutique (et les éléments type Panier) DOIVENT apparaître en haut du site
  • Un site marchand DOIT se faire en .com
  • Le nombre de liens internes est nettement supérieur à la moyenne des autres sites : 219 liens internes par page en moyenne, soit 73% de plus que les pages classiques.
  • Utiliser les listes à puce : 70% de plus que la moyenne (quasiment 25 puces par liste). 
  • Le nombre de mots par page est plus important : plus de 2000 mots/page, soit 27% de plus que la moyenne
  • Utiliser des éléments interactifs (menus, boutons type CTR, autres…) : Le nombre d’éléments interactifs y est 40% supérieur

Facteurs SEO e-commerce négligeables

  • Le poids des pages importe moins que la moyenne : La page d’un e-commerce est en 30% plus lourde que la moyenne (environ 200ko)
  • Les signaux sociaux sont presque inutiles : les top e-commerces ont à peine un tiers du total moyen des signaux sociaux des autres sites
  • La vidéo n’a pas un poids important : seules 35% des pages e-commerce en ont, soit 30% de moins que les autres pages
  • Pas de corrélation ranking/Ads Google : Seuls 3% des e-commerces en top 10 utilisent Adsense/AdLinks contre 9% total

Synthèse et pistes de travail SEO

  • Google s’adapte de façon surprenante à la typologie d’un site qu’il détecte 

Sur la base des critères vu plus haut, il semblerait que la grille d’évaluation et de pondération de Google varie d’un tiers entre un site classique et un site marchand

  • Les pages d’un site marchand sont attendues plus « riches » que les pages classiques.

À l’exception de la vidéo, il semble que tout élément supplémentaire y apporte un plus : davantage de contenu, davantage d’éléments interactifs, davantage de liens internes, davantage de structuration (liste à puces)… Et c’est permis : le poids plus important de ces éléments ne semble pas contraignant pour le ranking, dans la mesure du raisonnable.

  • Les fameuses listes à puce appellent à un balisage sémantique, et sont plus susceptibles d’afficher une belle position 0 sur Google !

Bien sûr, il ne s’agit que d’une étude, de corrélation de surcroît. Rien de péremptoire, mais de bons enseignements quand il s’agit de tabler sur une stratégie de référencement naturel pour un site e-commerce 😉

Source :

Aurélien Blériot

Consultant & Chef de projet SEO en freelance, j'ai une forte affinité technique avec le référencement naturel.
Cartésien et curieux, je publie des articles synthétiques principalement venus d'études SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *